Concours Lépine : un infirmier urgentiste récompensé pour son invention, le MedPack

Le MedPack, invention d’un infirmier urgentiste des Pompiers de Paris, a été récompensé lundi 6 mai du premier prix du Concours Lépine 2018. Le 117e concours Lépine a récompensé lundi soir le « MedPack », une station de travail médicale extra-hospitalière concocté pour les zones difficiles.

Source: Concours Lépine : un infirmier urgentiste récompensé pour son invention, le MedPack

Agnès Buzyn prépare la saison du TPG

Le ministère de la Santé s’appuie sur un rapport de l’Igas commandé fin 2017 pour annoncer le calendrier de déploiement du tiers payant généralisé, généralisable, intégral… Quel que soit le nom, ça sera pour la fin de l’année 2019, lorsque les outils techniques seront au point.

Source: Agnès Buzyn prépare la saison du TPG

MÉLANOME et ALZHEIMER : La relation inverse reste inexpliquée

Alors que de précédentes études ont montré une association inverse entre incidence de certains cancers et maladie d’Alzheimer, cette recherche de l’Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie refait l’exercice pour le mélanome et les autres cancers de la peau sur près de 90.000 participants.

Source: MÉLANOME et ALZHEIMER : La relation inverse reste inexpliquée

RISQUE CARDIAQUE : Un nouveau test sanguin aussi prédictif que le cholestérol

Les acides aminés à chaîne ramifiée (AACR), dont la leucine, l’isoleucine et la valine sont des acides aminés essentiels, dont les apports se font par l’alimentation. Cette étude de chercheurs du Brigham and Women’s Hospital (Boston) menée auprès de pas moins de 27.000 participantes suggère que les niveaux de ces acides aminés à chaîne ramifiée dans la circulation sanguine sont aussi prédictifs de la maladie cardiaque que le cholestérol LDL ou encore d’autres facteurs de risque.

Source: RISQUE CARDIAQUE : Un nouveau test sanguin aussi prédictif que le cholestérol

PARKINSON et BOULIMIE, pourquoi ?

Les chercheurs de la Scuola Internazionale Superiore de Studi Avanzati (SISSA-Trieste) rappellent que l’hyperphagie boulimique est un problème qui touche fréquemment les patients parkinsoniens. Ils identifient avec ces travaux, présentés dans la revue Parkinsonism and Related Disorders, deux explications possibles : une altération de la mémoire de travail et une altération de la sensibilité à la récompense.

Source: PARKINSON et BOULIMIE, pourquoi ?