Leucemie : quand les cellules cancereuses se changent en agent therapeutique

Les chercheurs de l’Académie des Sciences des États-Unis cherche à savoir s’il est possible d’agir sur la destinée de cellules cancéreuses. A cette fin, ils ont exposé des cellules cancéreuses provenant de patients atteints de leucémies myéloblastiques aiguës, à une vingtaine d’anticorps. L’un de d’eux a suscité un intérêt tout particulier : sous son action, les cellules leucémiques évoluaient et parvenaient à acquérir des caractéristiques propres aux cellules dendritiques, des cellules clés dans la mise en place d’une réponse immunitaire.

Fondation Arc

cellule-cance

En savoir plus 

Qu’est-ce que le captagon, la drogue des djihadistes ?

“Comme toutes les autres amphétamines, cette drogue entraîne une résistance à la fatigue, une vigilance accrue et une perte de jugement. Elle donne l’impression à celui qui la consomme d’être tout puissant, d’être le roi du monde en quelque sorte”, détaille à Sciences et Avenir le Pr Jean-Pol Tassin, neurobiologiste de l’Inserm et spécialiste des addictions. Ce qui lui permet de tuer sans craindre de réaction de la part des autres, qui n’existent même plus pour lui.

Sciences et Avenir

En savoir plus

Un smartphone qui dépiste la drépanocytose

Une équipe d’ingénieurs biomédicaux de l’Université du Connecticut, de l’Université Yale, du Massachusetts Institute of Technology et de l’Université Havard ont développé un boîtier adaptable sur un smartphone Samsung Galaxy S4, équipé d’une application Android dédiée, pour diagnostiquer la drépanocytose. Ce dispositif médical pourrait être notamment utilisé dans certaines régions d’Afrique centrale et de l’Ouest, où cette affection touche un nombre important de la population, environ 25 %.

Sciences et Avenir

Lire l’article

Cancer du cerveau : les promesses de la biopsie liquide du liquide céphalorachidien

Les travaux des chercheurs du Vall d’Hebron Institute of Oncology, présentés dans la revue Nature Communications, montrent l’efficacité de ce mode diagnostique pour le suivi des altérations génomiques tumorales, non seulement en temps réel, mais au fil du temps. En effet, les concentrations de l’ADN tumoral circulant sont très faibles dans le plasma, mais très élevées dans le LCR. Une voie de développement fondamentale pour l’avenir de la neuro-oncologie.

Santelog

En savoir plus

Rétinopathie diabétique : Lucentis® plus efficace que le laser

Une supériorité du ranibizumab (Lucentis®) par rapport à la thérapie standard par laser, pour le traitement de la rétinopathie diabétique proliférante, c’est la démonstration de cet essai publié dans le Journal of the American Medical Association. Une option majeure bien que coûteuse dans la thérapie de cette complication majeure et fréquente des diabètes de type 1 et 2.

Santelog

Lire l’article

Polyarthrite rhumatoïde : des “améliorations significatives” dans le traitement

Des tests de l’anticorps monoclonal humain expérimental, le sarilumab, actuellement en développement clinique ont été conduits auprès des 546 patients atteints de la maladie. Les améliorations portent sur“la capacité des patients à réaliser une série d’activités physiques quotidiennes” ainsi que sur des “signes et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde”.

Sciences et Avenir

En savoir plus

Cancer de la prostate : un test sanguin pour prédire la réponse au traitement

Ce test qui détecte les changements d’ADN du sang permet d’évaluer la réponse possible du patient au traitement et, en particulier, à un traitement hormonal, l’abiratérone (Zytiga®) destiné à bloquer les effets de la testostérone et donc la croissance de la tumeur. Ces nouvelles données révèlent un lien apparent entre certaines mutations génétiques détectables par test sanguin et la réponse au traitement, contribuent à avancer vers un traitement mieux personnalisé, et donc plus efficace de ce cancer majeur.

Santelog

sang

En savoir plus

 

Reconstruction faciale sans cicatrice : une réalité

Cette première canadienne dans le domaine de la chirurgie plastique vient d’être réalisée par une équipe menée par Daniel Borsuk, médecin à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et professeur à l’Université de Montréal. Dans une intervention de 8 heures sur un patient adulte, l’équipe a effectué une reconstruction du visage en utilisant une chirurgie virtuelle, des modèle 3D, le prélèvement de l’os du bassin vascularisé et son sculptage pour l’adapter au visage, et enfin la transplantation au visage par l’intérieur de la bouche.

Santelog

facechirrugie

Lire l’article

 

Cancer colorectal : la piste de la vitamine C à haute dose

Et si la vitamine C pouvait être utile contre des cancers colorectaux particulièrement agressifs ? C’est en tout cas ce qu’espère le Pr Lewis Cantley, chercheur à l’université Weill Cornell de New York.
Il a publié le 5 novembre, dans la revue internationale Science, les travaux menés par son équipe avec pas moins de quatre autres centres américains prestigieux, dont la faculté de Harvard ou le Cold Spring Harbor Laboratory de Long Island.

Le Figaro Santé

orange

Voir les travaux

Hypertension : traiter plus agressivement diminuerait les risques cardiovasculaires

Deux études publiées hier soulignent les bénéfices des traitements visant à réduire la pression artérielle systolique en dessous des niveaux actuellement recommandés. Des objectifs tensionnels plus bas permettraient de réduire significativement la mortalité pour les patients à risque de complications cardiovasculaires.

Pourquoidocteur

étude

L’étude en vidéo