Trop d’antibiotiques nuit à la flore intestinale

Les personnes qui ont consommé des antibiotiques de façon importante entre 20 et 60 ans présentent ensuite plus fréquemment des polypes, des petites lésions bénignes de la paroi de l’intestin qui peuvent à long terme évoluer en cancer, observe une étude publiée le 5 avril 2017 dans Gut, une revue médicale spécialisée dépendant du British Medical Journal (BMJ). Ces travaux viennent s’ajouter à d’autres études récentes sur le rôle joué par la flore intestinale (microbiote) dans l’apparition des cancers digestifs.

Sciences Et Avenir

Lire l’article en entier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *