Athérosclérose : détecter le risque cardiaque est à portée de main

L’évaluation du risque de maladie cardiaque est à portée de bras, annonce cette équipe du New York Institute of Technology qui démontre que le degré d’athérosclérose est similaire dans les différentes artères du patient et suggère une relation sous-jacente entre elles.  Bref, l’échographie de l’artère radiale, celle qui amène le sang à la main, une artère cliniquement accessible, pourrait permettre d’évaluer de manière suffisamment précise, le risque cardiovasculaire.

Santé Log

Lire l’article en entier

Diagnostic : les cheveux gris, un signe cutané du risque de maladie cardiaque

Le cheveu est un témoin de notre âge biologique et de certains résultats de santé. Ici, les cheveux gris sont liés au risque accru de maladie cardiaque chez les hommes. C’est la conclusion de cette étude présentée à EuroPrevent 2017– le Congrès de la Société européenne de cardiologie- qui incite à prendre compte ce signe cutané, en particulier chez les adultes jeunes.

« Le vieillissement est déjà un facteur de risque coronaire inévitable et il est associé à des signes dermatologiques qui permettent de détecter risque accru », explique le Dr Irini Samuel, cardiologue à l’Université du Caire, en Égypte.

Santé Log

Lire l’article

Trop d’antibiotiques nuit à la flore intestinale

Les personnes qui ont consommé des antibiotiques de façon importante entre 20 et 60 ans présentent ensuite plus fréquemment des polypes, des petites lésions bénignes de la paroi de l’intestin qui peuvent à long terme évoluer en cancer, observe une étude publiée le 5 avril 2017 dans Gut, une revue médicale spécialisée dépendant du British Medical Journal (BMJ). Ces travaux viennent s’ajouter à d’autres études récentes sur le rôle joué par la flore intestinale (microbiote) dans l’apparition des cancers digestifs.

Sciences Et Avenir

Lire l’article en entier