OBÉSITÉ : Rap1, la cible à éliminer inhiber pour augmenter la satiété

Adopter un régime alimentaire riche en graisses entraine des changements dans le cerveau qui augmentent l’activité d’une protéine, Rap1, qui à son tour induit une diminution de la sensibilité à la leptine, « l’hormone de la satiété », ce favorise le développement de l’obésité. Ce tout nouveau mécanisme, découvert et décrit par cette équipe du Baylor College of Medicine désigne ainsi, dans les Cell Reports, une cible thérapeutique très prometteuse, Rap1, pour le traitement de l’obésité humaine.

Santé Log

Lire l’article

Une vitamine pour contrer la myopathie de Duchenne

Les recherches pour élaborer un traitement contre la maladie de Duchenne, la plus courante des myopathies, visent à agir sur le gène défectueux. Des scientifiques ont exploré une autre piste : utiliser des hautes doses d’une vitamine connue pour ses effets anti-vieillissement. Avec des résultats prometteurs chez l’animal.

Sciences Et Avenir

Captazeeure

Lire l’article

La délétion du gène TSHZ3 responsable d’un syndrome autistique

Les équipes de Laurent Fasano et de Lydia Kerkerian-Le Goff à l’Institut de biologie du développement de Marseille, en collaboration avec les équipes de Pierre Roubertoux (Marseille) et de Joris Andrieux (Lille), et en partenariat avec plusieurs laboratoires européens et américains, identifient TSHZ3 comme un nouveau gène lié aux troubles du spectre autistique et essentiel pour le développement des neurones de projection du cortexcérébral.

Techno-Science

Lire l’article

Une paire de protéines amplifie l’inflammation du système nerveux

Des chercheurs de l’Université McGill ont isolé deux protéines dont l’action combinée amplifie la neuroinflammation en présence de maladies aiguës comme l’encéphalite microbienne ou auto-immune et de maladies chroniques comme la sclérose en plaques (SP).

Techno-Science

iStock_000054795364_Small

Lire l’article en entier

L’insémination post-mortem en questions

En accordant pour la première fois à une jeune femme de nationalité française le droit d’exporter le sperme congelé de son mari décédé en vue d’une insémination post-mortem à l’étranger, le tribunal administratif de Rennes braque les projecteurs sur une pratique controversée, toujours interdite en France.

Sciences Et Avenir

Lire l’article