Fin de vie : des medecins satisfaits de la nouvelle loi

La formulation initiale de la sédation profonde continue jusqu’au décès en fin de vie a été précisée, il s’agit maintenant d’« un droit de dormir avant de mourir pour ne pas souffrir ». « Elle répond davantage aux vraies situations cliniques », indique le Dr Vincent Morel.

Pourquoi docteur

Lire l’article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *